Dossier complet jardin et sangliers

 

Astuces au jardin - Empêcher les sangliers de pénétrer dans le jardin

Etat des lieux

M. et Mme V. habitent une zone pavillonnaire en périphérie d'un village près d'Aix-en-Provence, à deux pas d'une colline boisée. Depuis environ un an, leur pelouse est régulièrement saccagée par des sangliers qui profitent de la nuit pour retourner le gazon à la recherche de nourriture. Leur grillage, pourtant solide, est un bien maigre rempart contre ces suidés affamés. Exaspérés ils ont chercher une solution. Nous l'avons trouvée pour eux.

 

Les sangliers, ces visiteurs du soir

Les populations de sangliers sont en constante augmentation depuis une trentaine d'années, avec une accélération impressionnante dans la décennie 2010 due principalement à des conditions météorologiques favorables, conséquence malheureusement logique du réchauffement climatique en cours. Dans le même temps, la superficie de leurs territoires se réduit peu à peu à cause de l'urbanisation galopante. Malgré la pression exercée par les chasseurs, le télescopage de ces deux réalités les amène, faute de nourriture et d'espace vital suffisant, à se rapprocher de plus en plus des cultures, des zones urbanisées et des habitations. Les histoires de sangliers déambulant dans les faubourgs des villes et les rues des villages, à la recherche de detritus ou de talus à fouiller sont de plus en plus courantes. C'est particulièrement le cas lors d'étés chauds et secs, mais aussi d'hivers froids ou neigeux, lorsque la nourriture devient difficile à trouver. De leur groin puissant ils soulèvent les grillages, s'introduisent dans les jardin afin d'y fouiller le sol à la recherche d’insectes, de gastéropodes et de vers de terre, en faisant de gros dégâts. La présence de chiens ou de lumières à détection de mouvement n'y change plus rien. Les animaux ont pris confiance et n'ont plus peur de grand-chose. Sur les pelouse, dans les massifs, les potagers ou les vergers, les travaux de remise en état sont souvent très importants et couteux. Ils deviennent titanesques et décourageants lorsque les visites sont fréquentes. Ne parlons pas des cas où ils effondrent les pierres des murets et des restanques à la recherche des colimaçons et des escargots qui s'y cachent. Après plus d'une dizaines de visites en moins d'un an, Mr et Mme V. ont décidé de réagir et de chercher une solution pour mettre fin à ces pénibles et exaspérantes intrusions.

 

Pour arrêter les sangliers, pas tant de solutions que ça...

Comme la plupart des cas, le jardin de Mr et Mme V. est clôturé par un grillage que les sangliers ont endommagé en plusieurs points en s'y introduisant. Ils ont d'abord envisagé la pose d’une clôture électrique mais comme c'est souvent le cas, la configuration de leur terrain, à cause de la présence de nombreux végétaux ne s'y prête pas. En effet, pour préserver l'efficacité pleine et entière d'une clôture électrique il faut faire un entretien réguliers des végétaux proches (herbes, arbustes...) de manière à ce que rien ne touche le fil. C'est généralement trop contraignant, voire impossible dans le cas de la présence d'une haie. Le recours aux répulsifs n'a pas été retenu à cause de leur action temporaire et coûteuse à long terme. Les coûts de construction d'un mur maçonné ou d'un grillage rigide se sont révélés exorbitants après examen des devis. La solution la plus adaptée, la moins chère et donc la plus logique a finalement été de s'appuyer sur le grillage existant et d'y poser installer notre dispositif de renfort.

 

Une protection anti-sanglier efficace et durable

En moins d'une journée, nous avons donc installé notre renfort anti-sanglier. Attention, l'animal est fort et puissant, et il ne s'agit pas de mettre n'importe quoi, n'importe comment ! D'échecs cuisants en succès temporaires, il nous a fallu plusieurs mois d'études et d'essais dans différents jardins soumis à différentes contraintes pour trouver une solution définitive et 100% efficace. Si la pose de ce dispositif requiert un peu de travail et d'organisation elle est à la portée de n'importe quel bricoleur. Son coût est relativement modeste quand on achète le matériel soi-même dans les magasins de bricolage ou de matériaux. Dans le cas de M. et Mme V. le ceinturage de leur 2500m2 a couté moins de 230 euro de matériaux et les sangliers ne sont jamais revenus, bien que des empreintes attestent qu'ils continuent de circuler autour du jardin. Cela fait maintenant plus d'un an que M. et Mme V. ont retrouvé la sérénité.

 

Une solution de renfort simple et pas chère

Le système de renfort que nous avons mis au point contre les sangliers est facile à mettre en oeuvre et se révèle très efficace. Dans tous les jardins où nous l'avons installé, les intrusions ont cessé du jour au lendemain. Bien-sûr, dans notre région, nous nous déplaçons pour venir l'installer chez vous et vous pouvez nous contacter si vous voulez obtenir un devis. Cependant, à cause de la distance, nous ne pouvons pas nous rendre dans tous les jardins de France et de Navarre. Mais puisque tout le matériel nécessaire à la mise en place est disponible dans le commerce, vous pouvez le poser vous-même (pour moins d'1€ de matériel / mètre linéaire de grillage) ou le faire installer par un professionnel (jardinier, homme toute-main, maçon...).

A la demande de plusieurs internautes, nous avons édité une notice de montage de ce dispositif : 45 pages, 60 photos explicatives, disponible en téléchargement sécurisé. Vous pouvez désormais régler le problème des sangliers par vous-même !

Cliquez ici pour télécharger la notice de montage

 

Les autres pages du dossier spécial sangliers :

 

Degâts de sangliers dans une pelouse, effectués en une nuit.

 

 

Trace de fouilles dans le jardin avec en arrière-plan, le passage ouvert dans le grillage par le sanglier.

 

A Hong-Kong, petit buffet campagnard en pleine ville pour une laie gigantesque et ses "petits".