Le webmag du jardinage bio dans l'arrière-pays méditérranéen

Heureux jardiniers que vous êtes ! Vous allez pouvoir découvrir le premier numéro du seul webmagazine de jardinage local qui prend en compte les spécificités climatiques et pédologiques dans l'arrière-pays méditerranéen.

 

LIEN DE TELECHARGEMENT ET SOMMAIRE EN BAS DE PAGE

 

Pourquoi un webmagazine de jardinage local ?

L’arrière-pays méditerranéen est soumis à des conditions de cultures très spécifiques que l’on ne rencontre pas ailleurs en France. Ce petit webmag de jardinage local se destine à aborder toutes les questions en rapport avec le sujet, et que l’on trouve rarement abordées dans les magazines de jardinage traditionnel. Bien évidemment nous aborderons également toutes les autres thématiques habituelles. Le tout dans le cadre du jardinage biologique, dans le respect des plantes, de l’environnement et des écosystèmes.

 

Le jardinage dans l’arrière-pays méditerranéen, des spécificités au niveau :

- Des conditions de culture : tout autour du pourtour méditerranéen, la zone dite de « l’arrière-pays » est soumise à un climat très particulier. Située entre le littoral et les régions montagneuses, là où se rencontrent les masses d’air chaud en provenance de la mer et les masses d’air froid en provenance des montagnes. Cette vaste bande de terre commence à quelques dizaines de kilomètres en arrière du bord de mer et s’étend en altitude dans l’intérieur des terres jusqu’à la limite de la zone de culture de l’olivier. Plus ou moins large selon les secteurs, cette bande de terre est soumise à des étés très chauds et très secs, et des hivers froids, relativement humides.

 

- Des sols : hormis dans quelques zones très localisées, les sols de l’arrière-pays méditerranéen se distinguent par une double caractéristique : ils sont argileux et calcaires. Deux spécifités qu'il faut prendre en compte nécéssairement.

 

- Des végétaux : toutes les plantes ne sont pas capables d’endurer les conditions extrêmes que l’on rencontre ici. Selon les intentions du jardinier, il est possible de créer un jardin sec, très économe en eau, ou bien de mixer les plantes méditerranéennes adaptées au climat et les végétaux plus traditionnels qui nécessiteront une attention et un arrosage suivis. Par contre certaines plantes, totalement inadaptées, sont à proscrire.

 

- Des maladies et des nuisibles : tigre et chancre coloré du platane, charançon et papillon ravageurs du palmier, chenille processionnaire, mouche de l’olivier, maladies liées aux terres argileuses commes les chloroses, nombreux sont les bio-agresseurs spécifiques au sud de la France. En plus de tous les autres !

 

- Des techniques : le jardinier d’arrière-pays se doit de maîtriser la culture de l'olivier, taille et récolte comprises. Il s'efforce de récupérer les eaux de pluie, ce trésor tombé du ciel, sans pour autant que les citernes ne se transforment en pouponnières à moustiques-tigres. Il n'est pas inutile qu'il maitrise les rudiments de l'art de la pierre sèche pour restaurer les restanques.

 

- De la législation : le jardinier du pourtour méditérannéen est soumis à des obligations de débroussaillement du fait des risques incendies importants, et pour les mêmes raisons, il ne peut pas, ou exceptionnellement, pratiquer l'écobuage. D'où une gestion des déchets verts à laquelle il doit réfléchir sérieusement.

 

Ici peut-être plus qu’ailleurs, le jardin doit être mené selon des techniques de jardinage biologique. En particulier avec le paillage, technique incontournable pour améliorer naturellement les caractéristiques du sol, éviter son érosion et limiter l’évaporation de la précieuse eau d’arrosage.

 

Nous aborderons tous les sujets qui vous permettront de réduire l’entretien et l'arrosage, pour économiser votre temps, votre argent et votre énergie, favoriser la biodiversité afin de limiter les traitements, aussi naturels soient-ils, rendre le jardin productif, dans le but de manger des fruits et légumes sains. Nous ferons également un peu de prospective à propos des enjeux d'avenir, avec l'expansion du réchauffement climatique : hausses des températures, pénuries d'eau et de pétrole.

 

Numéro 1 - Février-Mars 2020

Webmag 1 - Jardinage bio dans l'arrière-pays méditérranéen

Sommaire :

Page 4 - Sol et climat : sols calcaires, un facteur à prendre en compte

Page 7 - Astuce de pro : anticiper la fin d'une haie de cyprès

Page 8 - Dossier spécial : taille des oliviers, quatre erreurs grossières à éviter

Page 13 - ABC bio : L comme... Lasagnes

Page 14 - Au potager : semis de fèves, deuxième fournée !

Page 17 - 100 % adapté : le phlomis ou sauge de Jérusalem

Page 20 - Erreur fatale : du lierre sur le grillage, est-ce bien raisonnable ?

Page 21 - Le jardin en question : peut-on brûler du pin dans la cheminée ?

Page 22 - Le jardinage pas à pas : Rajeunir un laurier-rose en douceur

Page 23 - L'agenda du jardinier : que faire au jardin en février et mars ?

Prix du numéro : 3,50€ - Document au format PDF - 65Mo - A télécharger sur Kooneo.com - Paiment sécurisé par Paypal ou CB

Cliquez ici pour télécharger ce numéro

 

Retour aux articles de jardinage

Faites entretenir votre jardin par Bio Jardin Services : Nos prestations