Bio Jardin Services
Entretien de jardin - Coaching en jardinage bio - Expertises jardin

Dossier complet jardin et sangliers

 

Les battues administratives, arme de destruction massive du sanglier

 

La forte densité de sangliers dans une zone géographique provoque généralement de gros dégâts dans les cultures environnantes, mais aussi dans les jardins des particuliers ou le long des voiries. Elle pose également des problèmes de sécurité publique causée par la déambulation accrue des animaux, sur le réseau routier, les voies ferrées et dans les zones péri-urbaines. Lorsqu’ils jugent que la pression exercée par les sangliers devient problématique, les préfets ou les maires peuvent ordonner l’organisation de battues administratives.

 

Ces battues sont organisées, encadrées et dirigées par les lieutenants de louveterie en charge de la circonscription. Ils en définissent le déroulement et les limites géographiques qui peuvent s’étendre sur plusieurs centaines d’hectares. Pour l’occasion, ils font appel à tous les chasseurs volontaires de manière à disposer du plus grand nombre de tireurs possible (180 chasseurs mobilisés à Roanne pour la battue administrative du 24/11/2019). Ces battues dont l’objectif est la destruction du maximum d’animaux peuvent s’affranchir des règles habituelles de chasse. Certaines zones normalement interdites à la chasse peuvent ainsi être prospectées, (réserves biologiques, parcs naturels ou nationaux, zones militaires…). Les accès aux massifs forestiers sont interdits aux promeneurs, et les routes départementales mais aussi nationales aux abords de la zone peuvent être coupées grâce au concours de la police ou de la gendarmerie afin d’éviter les collisions. Les propriétaires des terrains privés concernés par la battue ne peuvent pas faire opposition au passage des chasseurs. Enfin, il n’y pas forcément de consignes de tir : tous les sangliers peuvent être tirés, mâles ou femelles, jeunes ou vieux.

 

Ces battues, qui s’apparentent plus à de la destruction qu’à de la chasse, sont malheureusement l’un des moyens les plus efficaces pour faire baisser à court et moyen terme, le nombre de sanglier dans un secteur donné. C’est la technique la plus utilisée pour réguler les populations de sangliers dans les zones non chassées où la chasse pose des problèmes de sécurité : zones périurbaines, abords d’axes routiers… C’est également un moyen d’augmenter les prélèvements dans les territoires de chasse où la pression exercée sur les sangliers par les chasseurs n’est pas assez forte.

 

Etant donnés les moyens mis en œuvre, la tenue d’une battue administrative peut engendrer des prélèvements très importants (des dizaines d’individus) lors des grosses opérations effectuées sur de vastes territoires. C’est le moyen principal utilisé pour tenter d’éradiquer les populations de sangliers dans les zones blanches concernées par la surveillance de la peste porcine africaine le long de la frontière belge. Ces battues visent aussi, de par leur ampleur, à effrayer et déranger les sangliers de manière à les faire changer de territoire.

 

À court terme, les battues sont généralement efficaces et les dégâts dans les cultures et les jardins, ainsi que les déambulations d’animaux cessent ou s’amenuisent brusquement. Cependant, à long terme, faute d’une gestion globale, réfléchie et concertée du problème posé par la prolifération des sangliers au niveau national, les animaux, toujours plus nombreux, finissent par revenir.

 

Après la battue, le lieutenant de louveterie est tenu de rédiger un rapport transmis au préfet, qui rend compte du déroulement et des prélèvements effectués. Les nombreux cadavres de sangliers sont pris en charge dans les deux jours ouvrés suivant la battue par une entreprise d’équarrissage homologuée. Les carcasses sont par la suite transformées en graisses et farines animales qui serviront de biocarburant ou d’énergie dans les chaufferies ou les cimenteries. On peut regretter qu’il n’existe pas à l’heure actuelle d’institution nationale capable de prendre en charge la quantité colossale de viande générée par ces battues afin de la valoriser noblement à travers une filière de venaison (charcuterie…).

 

Les particuliers qui déplorent des dégâts dans le jardin peuvent contacter le lieutenant de louveterie local afin de savoir si des battues administratives sont prévues dans leur secteur. Mais ils doivent avant tout compter sur un dispositif anti-intrusion efficace s’ils veulent stopper définitivement les ravages, y compris, et surtout, en zone fortement impactée par la présence des sangliers.

Le dispositif anti-sanglier Bio Jardin Services

 

Articles connexes :

Cible ppa Peste porcine africaine en France : haro sur les sangliers !

 

Lieutenant louveterie sanglier Les lieutenants de louveterie, premiers régulateurs de sangliers

 

Retour au sommaire :

 

 

 

 

 

 

 

 

Une grosse opération

attue administrative sanglier

Les battues administratives mobilisent beaucoup de chiens et de chasseurs - (Image: owlhere-Foter / CC BY-ND)