Bio Jardin Services
Entretien de jardin - Coaching en jardinage bio - Expertises jardin

ABC du jardinage bio - N comme... Nématodes

Pour le jardinier bio, les nématodes sont comme Janus, le Dieu romain bifrons : ils ont deux visages opposés. En fonction des espèces, ils peuvent être des auxiliaires précieux de lutte contre des bio-agresseurs ou de dangereux ravageurs. Zoomons sur leurs bons côtés.

 

Les nématodes, des microscopiques alliés

Les nématodes auxiliaires sont des vers microscopiques utilisés en lutte biologique intégrée. Prédateurs de nombreux ravageurs du jardin, ils sont utilisés avec succès pour détruire, selon l’espèce, un ou plusieurs nuisibles indésirables : limaces, chenilles, larves de hannetons, de taupin, d’othiorrhynques... Ils agissent en pénétrant à l’état de larve par les orifices naturels de leur victime qu’ils tuent en 2 jours après avoir libérer des bactéries mortelles. Pendant 7 à 10 jours, ils se nourrissent des tissus internes, avant qu’une nouvelle génération de larves ne parte à la recherche d’autres proies.

 

Des millions de nématodes auxiliaires

On trouve dans le commerce des sachets de 5 à 50 millions de larves de nématodes, à diluer dans l’eau. Le mélange est ensuite, en fonction des nuisibles à détruire, utilisé en arrosage sur le sol ou pulvérisé sur la plante. Les larves se mettent alors en chasse et ont une dizaine de jours pour trouver leurs proies, sous peine de mourir de faim. Il s’agit donc d’un traitement purement curatif. Il est important, pendant ce laps de temps, de maintenir le sol humide avant, pendant et après la pulvérisation.

 

Le nématode, parfois l'unique recours bio

Dans le cadre de la lutte contre les nouveaux ravageurs qui, n’ont pas toujours de prédateurs naturels endémiques, les nématodes constituent une alternative d’avenir face aux lourds traitements chimiques. C’est notamment le cas pour le tigre du platane et le charançon du palmier, qui font des ravages dans notre région. Des pulvérisations régulières sur le feuillage ont un effet destructeur très efficace. Malheureusement, les traitements coûtent chers, ils sont à renouveler régulièrement et difficiles à mettre en œuvre du fait des hauteurs de travail à atteindre.

 

Retour à l'abc du jardinage bio

 

 

 

 

 

 

Nématode (env. 075 mm de long) dévorant un autre nématode plus petit.

(Source : Wikipedia - CC-BY-SA 3.0)